L'

L’APPRÉHENSION DE LA RENTRÉE

Après 8 mois d'interruption d'étude, j'ai peur.

J'ai peur de remettre un pied dedans et que cela me fasse du mal, de me lancer dans des études qui ne me plaisent pas, d'aller dans une ville inconnue où il va falloir trouver des habitudes pour vivre paisiblement, confortablement, de ne pas savoir gérer la dose de travail à effectuer, d'être submerger de travail. J'ai peur de la solitude que je pourrais éprouver, de ne pas avoir de connaissances, d'amis, sur qui compter dans ma classe, de ne pas savoir gérer tout ce qui tournent autour de la vie d'un étudiant.

Pourtant j'ai déjà vécu des situations similaires mais c'est comme si je repartais de zéro. Sauf que cette fois ci je recommencerais tout en ayant en tête l'expérience que j'ai vécu, certes fragilisante, qui m'a permis de me retrouver et de comprendre beaucoup de choses sur moi et ma manière de fonctionner. Cela m'a beaucoup ouvert les yeux.
Mais même avec tout ce travail effectué j'ai des doutes sur mes capacités, mes motivations et je me pose désormais mille et une questions. Et concernant les études c'est toujours plus ou moins celle là qui me revient en tête: Est ce que mon cerveau va être capable de se remettre dans le flot de travail, d'être capable de mémoriser de nouveau des tonnes d'informations ?
C'est quand on a été submergé une fois qu'on se méfie de se qui pourrait nous arriver quand on s'y remet.

Je ne sais pas si je suis vraiment prête à recommencer deux ans d'études mais tout ce que je sais c'est que quoi qu'il se passe, tout sera une expérience et je m'en servirai pour avancer, pour peaufiner ma voie. Elle sera peut être longue et difficile mais si au bout du compte je fais ce qu'il me plaît le plus, alors peu importe.
Et même en essayant de me rassurer par tous les moyens, la peur et le stress refont toujours surface. C'est ma manière de fonctionner je crois alors il faut que je sois plus cool avec ça et que j'arrête de vivre mal le fait d'avoir peur et de stresser. Ce sont des réactions, des émotions, normales même si elles me font mal. Suis-je la seule dans cet état ?

Malgré cette peur de l'inconnu et du futur, de ce qui pourrait ou non se passer, je reste positive et essaie de me dire que tout ira pour le mieux.

  • Association UN AUTRE REGARD
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now